Wednesday, March 4, 2009

Mohamed Njioui

Mohamed Njioui, né à Fès, il reçoit sa formation malhoun auprès de l'artiste Abdelkrim Guennoun, et sa formation Aissaoua auprès du Cheikh El Haj El Hadi Bouzoubaâ.
Il est aussi bon chanteur du dikr Aissaoui et des kassidas du malhoun. Il a également participé à des des rencontres nationales et internationales.

Monday, March 2, 2009

El Houari Sghir

El Houari Sghir est un jeune artiste talentuex issu des quartiers populaires qui contrairement à beaucoup de jeunes de son âge et de son milieu social ne s'est pas identifié à l'art musical des cités françaises.

Le Rap, le Rnb, et toutes les autres formes de musiques que l'on a coutume d'écouter dans ces quartiers, El-Houari Sghir dit les apprécier, les entendre et s'en inspirer parfois.

Mais c'est dans un art ancestral algérien qu' El-Houari Sghir a décidé d'exceller. Un art dénommé MEDAHATTE.

Les MEDAHATTES sont un ensemble musical féminin qui se représente lors des cérémonies généralement privées et familiales. Les "Cheikhattes" comme on les appelle, maîtresses de la rime et du flow, s'accompagnent d'instruments à percussions, généralement le Galal, la Derbouka et le Bendir.

A l'origine, aucun homme ne s’adonnait aux chants medahattes car les Cheikhattes ne chantent exclusivement que pour leurs consoeurs femmes. L'art medahatte est dans ce sens longtemps resté un art restreint aux femmes qui ont le droit d'interpréter. Elles chantent les déboires causés par leurs conjoints, parlent des plaisirs de la chair, des interdits qu’elles enfreignent, de la liberté à laquelle elles aspirent… Le ton est plus que féministe, irrévérencieux même et très souvent direct.

Drôle donc pour un homme que de se prêter à ce jeu des complaintes de la femme envers l'homme. Et c'est pourtant devenu très banal en Algérie. El-Houari Sghir n'est pas seul. La mosaïque musicale algérienne fait de plus en plus de place à ces artistes medahattes masculins.

Le plus connu d'entre eux et celui pour lequel El-Houari Sghir connaît une admiration sans faille, Cheikh Abdou. "Le pionnier du raï medahatte contemporain" "C'est lui qui a révélé le style medahatte au grand public et qui l'a mis au goût du jour"

El Houari Sghir insiste : "J'ai découvert ma passion grâce à Abdou. Et je ne peux nier que sans lui je n'aurai peut être jamais connu cette musique"

Après s'être représenté sur de nombreuses scènes, en France comme à l'étranger, et ayant les faveurs de son public, El-Houari Sghir marque un tournant dans sa carrière et concrétise sa vocation à travers son 1er Opus, signé chez Saint-Crépain, grande maison d'édition algérienne.

Site Officiel: elhouarisghir.com
marocAudio Space: marocaudio.com/el_houari_sghir
Myspace: myspace.com/elhouarisghir

Search Engines Friendly Keywords: Rai, Medahatte, El Houari Sghir

Mhammed Bouzoubaa

Feu Mhammed Bouzoubaa,
- Décédé en 1960.
- Poète.
- Grand chanteur de Malhoun.
- Membre de la confrérie Issawa de Fès.
- Membre de la SRTM.
- Maître de musique au Conservatoire de Musique de Fès.

Vous écouterez un enregistrement rare, produit à la RTM à l'époque en 1950,
marocAudio a le plaisir de vous diffuser en ligne et pour la première fois, Aissawa avec Feu Al Haj Mhammed Bouzoubaa.
Ahadoune.
Amina.
Ya Mane Howa Masslam.
Madh Arrassoul.
Sallo Ala Annabi.
La page de Mhammed Bouzoubaa.
Condidat recherché

Nous cherchons jeune motivé(e) voulant rejoindre l'équipe marocAudio.com dans la rédaction et la recheche d'articles sur l'art. Le condidat doit avoir une claire conviction sur le projet marocAudio.


Un projet qui a pris pour mission, il y a longtemps, la promotion et la préserve de l'art. Le condidat doit être marocain, résider au Maroc.


Condidat choisi est rémunéré une fois tous les deux mois.


Si vous êtes intéréssé, prière de nous contacter